top of page

L’apprentissage en nature





Au Québec, on expérimente de plus en plus l’apprentissage en nature. Tout le monde sait combien le contact avec la nature apporte des bienfaits tant pour la santé physique que mentale. En s’y intéressant de plus près, on constate que les classes en nature améliorent plusieurs aspects du développement des enfants. Le milieu naturel devient alors un allié de taille dans la réussite de nos tous petits.


Qu’il s’agisse d’activités d’une heure, d’un avant-midi ou d’une journée complète, les classes en nature sont des moments motivants et des milieux sans limites pour appuyer l’apprentissage des jeunes de tous les âges. De la garderie jusqu’aux élèves de 5e secondaire, tous peuvent y trouver leur compte.



Les programmes pédagogiques en nature

Près de chez nous, une école de Beaulac-Garthby a adopté la pédagogie nature. En plus d’être un lieu d’apprentissage, l’approche extérieure permet entre autres de développer la motricité, les aptitudes physiques, la socialisation, l’acquisition de connaissances et le développement personnel. Cette approche semble également permettre aux jeunes d’avoir une meilleure concentration, d’être moins conflictuels, davantage collaboratifs entre eux, d’être plus débrouillards, d’avoir plus d’audace en classe en plus de témoigner d’une plus grande motivation pour les cours.


Afin d’en apprendre davantage sur les impacts de l’apprentissage en nature sur les enfants et sur l’école, nous avons recueilli un court témoignage du directeur de l’École du St-Nom-de-Jésus de Beaulac-Garthby :


“Pour le moment il n’est pas encore possible de tirer des conclusions formelles ou scientifiquement vérifiables. Nous remarquons par contre les améliorations suivantes :

Il y a moins de violence en général dans l’école.

Les élèves sont plus débrouillards.

La médisance et le sentiment d’être une école à la remorque ou de qualité moindre sont effacés, il y a maintenant une appartenance dans l’école.